Lyon | Pourquoi faut-il visiter Fourvière ?

Aux Toits de Lyon, on aime prendre de la hauteur et découvrir les villes vues du haut. Direction la colline qui prie pour visiter Fourvière ou dirons-nous Lyon depuis Fourvière. Une expérience insolite que vous devez absolument faire une fois arrivés en terre lyonnaise.

Visiter Fourvière | Comment accéder à la colline qui prie

Soyons clairs, il y a deux écoles pour accéder et visiter Fourvière, quand on est comme nous installés en presqu’île : à pied ou en funiculaire.

Les plus courageux partiront depuis la gare St Paul et grimperont les escaliers ou tenteront la montée St Barthélémy. Nous, on a choisi, la version la plus cool (pas la peine d’être trop essoufflé !) :

  • des Toits de Lyon, on a longé les berges côté Saône jusqu’à la grande passerelle rouge du Palais de Justice
  • on a longé le Palais de Justice (l’un de nos monuments favoris) côté rue de la Bombarde pour arriver du côté de la Cathédrale St Jean
  • trop de monde à la Cathédrale, on a filé direct vers la station de métro St Jean pour prendre le funiculaire

Le funiculaire étant en travaux jusqu’au 31 mai 2018, on a pris l’autre rame direction St Just, puis à la sortie (à droite), on a poursuivi le trajet par une navette (5 min de trajet) qui vous dépose aux pieds de la Basilique. Sans mauvais jeu de mots, côté timing et coordination, c’était le pied (25 min depuis chez nous) !

Visiter Fourvière | Quoi voir ?

Maintenant qu’on est arrivé, Fourvière c’est quoi et surtout que faut-il visiter ?

1. La Basilique de Fourvière
Construite à partir de 1872, elle est inaugurée en 1896 mais les travaux de décoration intérieure ne s’achèveront qu’après la seconde guerre mondiale. L’architecte lyonnais Pierre Bossan (1814-1888) étant décédé avant la fin de la construction, c’est son disciple Louis Sainte Marie Perrin (1835-1917) qui a supervisé la fin des travaux.

IMG_6705

Citadelle mystique dédiée à la Vierge, elle comprend un décor intérieur et extérieur très riche, avec notamment un important cycle de mosaïques retraçant l’histoire de la Vierge dans l’histoire de France et dans l’histoire de l’Eglise.

visiter Fourvière
La crypte, dédiée à St-Joseph est plus sobre que l’église haute. Elle abrite une statue de « St-Joseph à l’Enfant » de Fabish et des vitraux de Bégule reprenant les symboles de l’Eucharistie.
La basilique mesure 86 m de long sur 35 m de large. Sa hauteur au sommet en haut des tours est de 48 m. Son orgue a été construit en 1896 par Michel Merklin et restauré en 1996.

2. La vue depuis l’esplanade
Ce qui est fabuleux à Lyon, c’est que la colline (tout comme Lisbonne) offre des points de vue géniaux sur la ville entière.

Qu’on soit sur la colline qui prie (Fourvière) ou la colline qui travail (Croix-Rousse) et par n’importe quel temps, on est subjugué par la beauté et la grandeur de la ville.

IMG_6706

Vue depuis Fourvière sur l’Opéra, les quais de Saône (et on voit même la maison perchée des Toits de Lyon)

IMG_6708

L’autre colline, la Croix Rousse, depuis Fourvière

Vue depuis Fourvière sur la place Bellecour

Vue depuis Fourvière sur la place Bellecour

IMG_6710

Vue depuis Fourvière sur la Part Dieu avec au loin les cheminées du Bugey

IMG_6712  IMG_6714 IMG_6715 IMG_6718

3. Les Jardins de Fourvière

Pour une visite de Fourvière au complet, redescendez (c’est moins fatigant) par les Jardins en direction du Vieux Lyon.

IMG_6725

visiter Fourvière

A la belle saison, vous aurez la chance de traverser le jardin des roses ou même celui des hortensias. Les roses n’étaient pas encore en fleurs, mais l’ambiance est telle qu’on a l’impression d’être ailleurs, d’être dans un cocon de verdure (et pourtant juste à quelques minutes du centre-ville).

IMG_6735IMG_6728IMG_6731

Au fil de la balade, vous pourrez une fois encore admirer quelques points de vues bien sympas ou même faire des rencontres insolites… Voilà de quoi vous donner envie de percer les mystères de Fourvière !

IMG_6724IMG_6736

 

 

visiter Fourvière